Petits plumages



- Vous êtes trop aimable.

- Zut ! Le suis-je encore ?

(Journal, 27 janvier 1893)


Pourquoi  vous destinez-vous à vouloir vivre à Paris, chère demoiselle ? Vous feriez si bien dans un bordel de province.

(Journal, 10 janvier 1894)


Les gens sont étonnants : ils voudraient qu'on s'intéresse à eux !

(Journal, 12 janvier 1894)


Comme il serait intéressant, ce fait divers où l'on voit trois personnes assassinées, si vous étiez du nombre, mon cher ami !

(Journal, juillet 1896)


Je sais nager juste assez pour me retenir de sauver les autres.

(Journal, 20 juillet 1898)


Moi aussi, monsieur, la politique me dégoûte, mais je n'en fais pas.

(Journal, 25 avril 1902)


- Vous savez nager ?

- Non.

- Alors qu'est-ce que vous attendez pour vous jeter à l'eau ?

(Journal, 18 avril 1904)




N'écoutant que son courage, qui ne lui disait rien, il se garda d'intervenir.

(Journal, 18 octobre 1908)


- Il faudra, me dit-il, que j'aille vous voir demain pour vous raconter mes embêtements.

- Ca fera deux personnes embêtées au lieu d'une.

(Journal, 1er janvier 1898)


"Je vous croyais mort ! Enfin, ce sera pour une autre fois".

(Journal, 5 août 1892)


"Cette pièce est, comme on dit dans les faits divers, un de ces drames malheureusement trop fréquents."

(Journal, 28 juillet 1895)


- Ça me fait plaisir, ce que vous me dites-là.

- Alors je le regrette.

(Journal, 28 novembre 1998)


- On ne vous voit pas.

- C'est pourtant vrai, oui. Ça me manque si peu !

(Journal, 29 mars 1995)




- Comment va votre charmante fille ?

- Très bien, je vous remercie.

- Et vous la destinez toujours à la prostitution ?

(Journal, 21 mars 1899)


- Monsieur, voulez-vous me permettre une légère indiscrétion ?

- Non, Monsieur.


Beau vieillard, vert sans doute, mais de ce vert particulier que lui donne le commencement de sa décomposition lente.

(Journal, 4 août 1887)


Elle laisserait échapper un secret qu'elle n'a pas.

(Journal, 15 juin 1893)


Il se destine à la domesticité.

(Journal, 16 décembre 1893)


Il a une dent gâtée contre moi.

(Journal, 30 septembre 1997)


Êtes-vous comme moi ? quand j'ai de petits ennuis avec une personne, je voudrais tout de suite la voir morte.

(Le Vigneron dans sa vigne)


... des gens quelconques qui n'impressionneraient pas une plaque photographique.

(Le Vigneron dans sa vigne)




Je fais des vœux pour vous, mais je souhaite qu'ils ne se réalisent pas.

(Journal, 2 janvier 1909)


Le monsieur qui nous dit : "Et moi aussi, j'ai passé par là !"

Imbécile ! Il fallait y rester : alors, tu m'intéresserais.

(Journal, 28 octobre 1892)



Elle a des dents qui valent leur pesant d'or, exactement.

(Journal, 4 novembre 1892)



Je ne vous suivrais pas, même pour aller au bout du monde.

(Journal, 15 juillet 1891)


Et votre grand'mère est bien toujours morte, n'est-ce-pas ? Je ne me trompe pas ?

(Journal, 15 octobre 1896)


Au moment où nous les débinions, les B... arrivent avec une bourriche.

Ah ! les braves gens !

(Journal, 22 janvier 1893)




Haut de page